Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Whitlockite structures in kidney stones indicate infectious origin: a scanning electron microscopy and Synchrotron Radiation investigation

Résumé : Dans cette contribution, nous étudions les calculs rénaux contenant la whitlockite (Wk). En premier lieu, la présence du fer dans la formule stœchiométrique de la Wk est discutée grâce à la fluorescence X. Puis, nous abordons la relation à l’infection à l’aide d’observations au Microscope électronique à balayage (MEB) aptes à mettre en évidence de possibles empreintes de bactéries. Elles montrent que le processus infectieux est établi pour des teneurs supérieures à 20%, ceux-ci ne pouvant toutefois pas être écartés en dessous de cette teneur. Finalement, l’étude de relation entre la taille des cristaux de Wk et l’infection par DRX ne permet pas de l’établir. Le message pour le clinicien est le suivant : pour un patient asymptomatique, si le calcul ne contient ni struvite, ni apatite carbonatée et moins de 20% de Wk, il convient d’observer par MEB les calculs rénaux afin de pouvoir écarter ou non un processus infectieux.
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03249077
Contributor : Louis Hennet <>
Submitted on : Friday, June 4, 2021 - 7:25:01 AM
Last modification on : Thursday, July 1, 2021 - 4:48:34 PM

File

CRCHIM_2021__24_S2_A2_0.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

Citation

Dominique Bazin, Robert Papoular, Erik Elkaim, Raphael Weil, Dominique Thiaudière, et al.. Whitlockite structures in kidney stones indicate infectious origin: a scanning electron microscopy and Synchrotron Radiation investigation. Comptes Rendus Chimie, Elsevier Masson, 2021, 24 (S2), pp.1-12. ⟨10.5802/crchim.80⟩. ⟨hal-03249077⟩

Share

Metrics

Record views

63

Files downloads

76