Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Intrants biologiques et politiques agricoles en Amérique du Sud : entre ruptures et continuités

Résumé : En Amérique du Sud, les politiques publiques s’intéressent de près aux technologies alternatives aux intrants chimiques agricoles (pesticides et engrais). Certains pays sud-américains soutiennent les intrants biologiques, dits aussi biointrants, avec des programmes nationaux incitatifs et la transformation des réglementations. L’Argentine, le Brésil et la Colombie occupent un rôle pilote. Cette promotion des biointrants n’est néanmoins pas pensée dans une optique de rupture avec les modèles industriels de production agricole, dont les États tirent une grande partie de leurs recettes fiscales grâce aux exportations. Ils cherchent plutôt à aménager une coexistence entre intrants chimiques et biologiques dans le cadre d’une transition tournée vers la bioéconomie. La promotion des biointrants rencontre en ce sens les attentes de nombreux agriculteurs sud-américains et celles de l’industrie des intrants agricoles, qui se diversifie depuis une dizaine d’années dans ces technologies. Cette dynamique industrielle vient en partie se heurter à des mouvements d’agriculteurs défendant la production à la ferme des intrants biologiques.
Complete list of metadata

http://hal.cirad.fr/cirad-03236896
Contributor : Perspective-Policy-Brief Cirad <>
Submitted on : Wednesday, May 26, 2021 - 2:29:37 PM
Last modification on : Wednesday, June 30, 2021 - 3:41:39 PM

File

Perspective55_Goulet_FR.pdf
Explicit agreement for this submission

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

Citation

Frédéric Goulet. Intrants biologiques et politiques agricoles en Amérique du Sud : entre ruptures et continuités. Perspective - Cirad, 2021, pp.1-4. ⟨10.19182/perspective/36381⟩. ⟨cirad-03236896⟩

Share

Metrics

Record views

33

Files downloads

30